Aix-en-Provence

Séminaire de lecture : De lalangue lacanienne

Ursula Meyer-Lapuyade

Jacques Lacan, dès sa trouvaille de ce signifiant nouveau lalangue en 1971-72 ,la pose comme langue ( dite ) maternelle. Au fil de ses élaborations se creuse la voie vers un Réel en jeu.

Posons pour recommencer cette année une articulation entre deux dires de  Lacan en 1974 :

   — Le 30 mars, dans la Conférence de Milan, Lacan dit : «  Je fais lalangue parce que ça veut dire lalala, la lallation, à savoir que c’est un fait que très tôt l’être humain fait des lallations comme ça, il n’y a qu’à voir un bébé, l’entendre et que peu à peu il y a une personne, la mère, qui est exactement la même chose que lalangue, à part que c’est quelqu’un d’incarné, qui lui transmet lalangue. »

   — A la séance du 19 mars, dans son séminaire Les non-dupes errent, Lacan pose l’importance de la mère, mais pas sans le père, la mère  » (…) de qui l’Autre s’incarne , ne fait que s’incarner d’ailleurs, incarne la voix, à savoir la mère, la mère parle, la mère avec laquelle la parole se transmet, la mère, il faut bien le dire en est réduite, ce nom, à le traduire par un non, justement, le non que dit le père. »

Nous continuerons à faire des tours autour de la dimension de lalangue en partant du lien premier mère / enfant en rapport au maternel, au féminin comme tel, à la jouissance, au sexuel-corporel, sans oublier du père pour aborder ( à border ) ce que lalangue dépose dans l’unheimlich l’étrangement inquiétant.

Par une approche élémentaire en topologie lacanienne nous essayerons de cerner la question de structure de lalangue.

Le séminaire est ouvert à chaque un, au-delà des inscriptions institutionnelles, mais pas sans rapport avec l’expérience analytique.

Références bibliographiques de base :

Sigmund Freud

– Trois essais sur la théorie sexuelle ( 1905 ) folio essais n° 6, Ed. Gallimard, 1987

– Le tabou de la virginité  ( 1918 ) in La vie sexuelle Ed. PUF 1969

– Sur la sexualité féminine ( 1931 ) ( Contribution à la psychologie de la vie  amoureuse ) in La vie sexuelle Ed. PUF 1969.

Jacques Lacan

– La Troisième  ( intervention au Congrès de Rome, 1974 ) in Lettres de l’Ecole freudienne, n° 16.

– Revue de psychanalyse, Essaim n° 29  » Ce que l’on doit à lalangue  »  février 2012, Toulouse, érès. ( Ces textes indiquent des références du Séminaire et des différents écrits de Lacan. )

Jeanne Lafont

– La langue comme espace, propos sur la topologie lacanienne. EFEdition 2015.

Première rencontre le 20 octobre à 20 h 30, puis les 17 novembre et 15 décembre 2016.

Les dates retenues pour 2017 sont : le 19 janvier, le 2 février *, le 16 mars, le 27 avril *, le 18 mai , le 15 juin 2017. ( * changement de dates à cause des vacances ).

Pour tout contact s’adresser à Ursula Meyer-Lapuyade, tél. : 06 86 03 87 85.

Textes de base :

J. Lacan, « La Troisième » (intervention au congrès de Rome, 1974) in Lettres de l’Ecole freudienne, n°16.

J. Lacan, Conférence sur le symptôme à Genève, 1975.

J. Lacan, Revue de psychanalyse, Essaim, n°29, « Ce que l’on doit à lalangue« , février 2012, Toulouse, Érès. (Ces textes donnent de multiples références du Séminaire et des différents écrits de Lacan.)

S. Freud, « La sexualité infantile », in Trois essais sur la théorie de la sexualité, Folio essais, 6. « Die infantile Sexualität » (1905-1924), in Sexuallleben, Studienausgabe, Band V, Fischer Wissenschaft.

S. Freud, « Sur la sexualité féminine » in La vie sexuelle, Paris, PUF. « Über die weibliche Sexualität » (1931), in Sexualleben, Studienausgabe, Band V, Fischer Wissenschaft.

S. Freud, « Un exemple de travail psychanalytique », in Abrégé de ppsychanalyse, Paris, PUF, p 52-66. « Eine Probe psycoanalytischer Arbeit », in Abriss der Psychoanalyse (1938), Psychologie Fischer 10434.

J.-C. Milner, « L’amour de la langue », 1973, in Ornicar ? Bulletin périodique du champ freudien, n° 7.

G. Morel, La loi de la mère, Paris, Ed. Economica, 2008.

C. Soler, Lacan l’inconscient réinventé, PUF 2009, notamment p 17-41.

D. Guyomard, L’effet mère et fille. Du lien à la relation, Paris, PUF, 2009.

F. Wedekind, L’éveil du printemps (1891), cf. J. Lacan, préface, p. 561-563, 1974, in Autres écrits, Paris, Seuil.

Actes du Colloque du séminaire « Lalangue » du CRPMS, « Qu’est-ce que lalangue ? », 10-1 avril 2015, Univ. Paris-Diderot (à paraître)

Revue de psychanalyse, L’en-je lacanien n° 21, Poéthique de l’analyste, éd. Érès, 2014.

Espace clinique des psychoses

Clinique des psychoses

Notre questionnement sur la mélancolie, nous a amenés par la lecture du travail de K. ABRAHAM et celui de M. KLEIN a poser la question de l’objet.Objet d’amour, du désir, total ou partiel…de quel objet est-il question pour le mélancolique ?

Nous faisons donc un détour cette année par la lecture du séminaire 4 de LACAN, dans l’espoir de cheminer dans cette visée.

Nous continuons de nous rencontrer pour cette année 2016-2017 les deuxièmes jeudis du mois, à 20H00 à l’hôpital Montperrin, 109 avenue du petit Barthélémy à Aix-en-Provence.

Le nombre est limité à 15.

Pour s’inscrire ou pour tout renseignement, s’adresser à :

Virginie BOUVAREL au 06.59.58.26.67 (secrétaire)

Michel PUECH au 06.07.45.76.57 (secrétaire suppléant)