Ce sont des espaces de parole et de recherche, ouverts sur l’extérieur de l’École. Les liens de travail qui s’y tissent et les passerelles avec d’autres disciplines qui s’y proposent permettent d’inscrire la psychanalyse dans la cité et de prendre en compte sa responsabilité face au malaise de notre culture.

BORDEAUX

Espace en préparation

« Malaise dans la culture, malaise dans la clinique du singulier aujourd’hui ? Quel malaise traversent la société et le sujet aujourd’hui ? À quels enjeux et à quels périls sont-ils confrontés ? »

Nous constatons ces dernières années l’emprise dominatrice d’une bureaucratisation des pratiques et des modes de pensées. Partout dans le monde du travail jusque dans les secteurs de la santé et de l’éducation, dans l’enseignement et la formation, cette culture administrative s’impose. Avec elle la technique est valorisée, privilégiée, au détriment de la présence humaine afin de corriger « l’erreur humaine », rendre plus performant l’être humain. L’exercice vertical du pouvoir devient la règle (celui du un ou du quelques uns) en même temps que l’horizontalité du tous pareils, tous savants, s’étend au niveau de l’information (réseaux sociaux…). Le discours préfabriqué, forclos et auto justifié, s’énonce abondamment pour mutiler la parole. La standardisation et l’évaluation stérile des pratiques privent l’individu de ses capacités d’initiatives de créativités, de choix, en même temps qu’il fait peser tout ...