Les deux Moïse de Freud (1914-1939)

[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_custom_heading text= »Freud et Moïse : écritures du père, I » font_container= »tag:h3|text_align:left » google_fonts= »font_family:Abril%20Fatface%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/4″][vc_single_image image= »2261″ alignment= »right » border_color= »grey » img_link_large= »yes » img_link_target= »_blank » img_size= »full »][/vc_column][vc_column width= »3/4″][vc_column_text]

      Les deux travaux de Freud sur Moïse, Le Moïse de Michel-Ange (1914) et L’Homme Moïse et la religion monothéiste (1939) mettent en évidence les particularités du travail d’écriture par lequel Freud réalise sa conception textuelle du père.

      Ils constituent la réponse freudienne à un certain moment de l’histoire et de l’histoire du mouvement analytique.

Brigitte Lemérer est psychanalyste et membre de l’École de psychanalyse Sigmund Freud.

1997. 112p., 9,90 euros.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]