Quand :
14/01/2021 @ 21:00 – 23:00
2021-01-14T21:00:00+01:00
2021-01-14T23:00:00+01:00
Où :
IPT
83 boulevard Arago
75014 Paris
Contact :
Solal Rabinovitch
01 42 23 26 13

Défection du corps du langage comme transparence du corps vivant, sont les coordonnées de ce surprenant dialogue. Il n’engage aucunement le « je » qui parle dans son propre reflet, ou dans celui de l’autre. Au-delà de la spécularité, nous avons donc trouvé la symétrie et sa fondamentale incertitude. Poursuivre ce fil du dialogue psychotique nous a conduit vers l’étendue d’un appareil psychique pour deux, un appareil à penser à deux. Etendue qui, à prendre la place d’un imaginaire du corps rendu désuet par le poids du narcissisme primaire, serait à connoter d’irréelle. Nous pouvons rencontrer des fragments de cette notion d’irréel chez Lacan à propos de la fiction, à propos de l’acte analytique ou à propos de la pulsion de mort. Chaque fois, tel une doublure du réel qui entrerait en relation avec le réel (de l’objet-mot) et le symbolique (du langage), l’irréel suppléerait à un imaginaire, défaillant dans la psychose, pour nouer réel et symbolique.