Quand :
10/10/2020 @ 10:00 – 12:30
2020-10-10T10:00:00+02:00
2020-10-10T12:30:00+02:00
Où :
Cité des associations
La canebière
Marseille
Contact :
Andre Meynard
06 78 87 41 40

En quoi la clinique psychanalytique avec des personnes Sourdes  vient elle questionner bien plus largement ce qu’il en est de la voix, de lalangue  et révéler toute  la portée  féconde de l’objet tel qu’inventé par Jacques Lacan? De quoi les Sourds sont ils donc les passeurs ?  Car les Sourds  disent et se disent  au travers de langues gestuelles : ils sont poussés à ainsi prendre parole. Nous voici en présence d’une  prise de parole qui éclaire l’importance de l’insu, de la trace, l’importance de ce qui, dans la transmission inconsciente, inscrit  ces sujets « en langage » au sein de la vie familiale. Importance d’un entendu symbolique articulé à  l’interdit de l’inceste qui  ouvre seul nos yeux ou nos oreilles.
Pourquoi, cependant, persistons-nous à les dire « sourds » ? Où s’accrochent de telles tendances ? Pouvons nous, par une mise en lettres, réinscrire ces bouts, ces fragments de démenti pour qu’un tout Autre texte advienne ?  Texte prenant alors acte qu’il existe « d’autres voies que vocales pour recevoir le langage. Le langage n’est pas vocalisation. Voyez les sourds» (Lacan) ? Bien au-delà des Sourds, cela  nous pousse à soutenir ce qui, de la lettre, peut s’entendre avec les yeux …

Ce séminaire (avec traduction LSF) est ouvert aux praticiens de diverses disciplines qui souhaitent  rester attentifs à ce que la parole des Sourds peut  nous enseigner en lien avec la découverte freudienne.