La question de l’autre dans le dialogue psychotique

Solal Rabinovitch

Parler avec un autre implique toujours le corps symbolique du langage, même lorsque la défection de l’Autre retire du langage le poids de réel qui y subsistait. Mais savons-nous réellement qui est celui qui nous parle et qui nous sommes pour celui à qui nous parlons ? Qu’est-ce alors qu’un dialogue ?

Nulle plainte dans celui qu’entreprend un psychotique avec l’analyste, mais une tentative de saisir le récit ou le dessin de son existence de vivant, dont la forgerie se dilue dans l’étendue énigmatique du langage. C’est aussi l’existence d’un sujet qui parle tout en vous donnant le sentiment de ne pas savoir qui vous parle, ni qui vous êtes en lui parlant : est-ce un semblable, un Autre délirant ou un inconnu ? Ainsi se pose la question de l’altérité : c’est vous qui ne savez pas quel autre vous êtes pour lui. Lui, il s’en fout. Comment décliner la grammaire de ce dialogue ? N’impose-t-elle pas la construction d’un autre imaginaire sorti du miroir, d’un autre non spéculaire ?

A l’IPT, 83 boulevard Arago, 75014, salle 22, 2ème étage, 21h, les jeudis 9 novembre et 14 décembre 2017, 11 janvier, 8 février, 8 mars, 12 avril et 7 juin 2018. 

About the Author

Jérémie LEOBET

Psychologue - Psychanalyste